TOURE KUNDA : « Santhiaba », c’est pour janvier 2008

Invités du Swiss World festival à Vernier, Genève, les frères Touré, Ismael et Sixxu Tidiane ont annoncé ce week-end la sortie de leur nouvel album « Santhiaba » pour janvier 2008.

Si le dernier album du groupe remonte en 2000, Touré Kunda n’en multiplie pas moins les tournées. Le groupe se refuse de véhiculer une actualité ou de se complaire à inonder le marché de productions musicales de basse facture. « Nous, précise Ismael Touré, notre actualité est l’expression musicale. C’est l’expression artistique et cette expression elle est en nous. Elle va s’arrêter quand nous cesserons de fonctionner, quand nous arrêterons de vivre. Nous sommes toujours en ébullition. Vous savez un volcan qui n’est pas éteint, il va toujours surgir un jour ou un autre ».

L’album Santhiaba dont la composition est prête est une invite à découvrir l’histoire de la Casamance à travers leur quartier natal Santhiaba. Lieu de départ de la Casamance actuelle, le quartier est devenu un « melting pot », un creuset humain et culturel à l’image du Sénégal. Est - ce un retour à la source ? « Un retour à la source, argumente Ismael Touré, c’est pour des gens qui ont quitté la source. Il faut plutôt dire, a -t-il précisé, inviter les autres à découvrir le quartier, à connaître son histoire.

En fait c’est ça que nous avons comme rôle. Ce dernier consiste à montrer aux gens qu’il y avait eu une histoire et dans celle ci nous étions les premiers concernés parce que nous étions les véhicules ». Les gens qui véhiculaient un intérêt qui est aujourd’hui partagé par un plus grand nombre ? « Cet intérêt-là est devenu une richesse culturelle et artistique et c’est cela que nous devrions ramener pour le rappeler aux gens. Il faudrait que les gens se posent les vraies questions ».

Avaient - ils le temps de se poser des questions les festivaliers de Vernier ? Les Africains de Suisse, plongés ces derniers jours dans un malaise profond dû à des affiches et autres déclarations racistes de l’extrême droite, auront trouvé du baume au cœur avec le Touré Kunda.

Le secret ? « Nous avons une manière de les ramener au pays. C’est-à-dire de jouer sur scène, de se retrouver avec eux dans une certaine osmose qui rappelle à chacun d’entre nous quelque chose de son enfance.

C’est ce souvenir qui les ramène à se renforcer et de se battre parce qu’il n’y a pas de raison à s’inquiéter ou à se faire de soucis » explique Ismael Touré. Et ce dernier de philosopher : « Nous ne sommes là (ndlr sur terre) que de passage. Nous, comme les Suisses qui vivent ici. Notre dernière demeure à tous, ce sera ailleurs (ndlr, l’au-delà pour les croyants). Nous qui vivons en occident et qui espérons rentrer chez nous, nous n’avons donc pas à nous inquiéter ».

Eh oui !Beaucoup d’émotion et de joie. Deux heures de bonheur à travers l’éclectisme de leur musique, la cadence rythmée de leurs pas qui s’élançaient au gré des déclinaisons de leurs voix suaves et tendres et la savante complicité des instrumentistes comme le jeune guitariste Laye Kane.Suisses, Américains, Latinos, Sénégalais, Guinéens etc, venus nombreux, chacun se rappelait de ces belles notes des années 80.

A la fin du concert, c’était la même famille humaine bercée par la magie fraternelle des Touré qui s’est retrouvée autour des stands du festival. Celui-ci pour compléter sa collection de disques, l’autre pour boire une bière, un thé a la menthe, ou déguster le « thiebou dieune » (riz au poisson) de Mme Sene et son époux suisse.

Source: Continent Premier

1 commentaire:

CresceNet a dit…

Oi, achei seu blog pelo google está bem interessante gostei desse post. Gostaria de falar sobre o CresceNet. O CresceNet é um provedor de internet discada que remunera seus usuários pelo tempo conectado. Exatamente isso que você leu, estão pagando para você conectar. O provedor paga 20 centavos por hora de conexão discada com ligação local para mais de 2100 cidades do Brasil. O CresceNet tem um acelerador de conexão, que deixa sua conexão até 10 vezes mais rápida. Quem utiliza banda larga pode lucrar também, basta se cadastrar no CresceNet e quando for dormir conectar por discada, é possível pagar a ADSL só com o dinheiro da discada. Nos horários de minuto único o gasto com telefone é mínimo e a remuneração do CresceNet generosa. Se você quiser linkar o CresceNet(www.provedorcrescenet.com) no seu blog eu ficaria agradecido, até mais e sucesso. (If he will be possible add the CresceNet(www.provedorcrescenet.com) in your blogroll I thankful, bye friend).

 
{http://www.leboytown.blogspot.com/}.