Thiané « is back » !

L'une très "légère", détente, idéale pour la chaleur ou la période estivale. Pour cette collection été, Thiané Diagne a choisi pour la première fois le lin, comme matière de base.

L'autre collection, très proche de son style, est plus classy, sensuelle, chic, glamour... La soie, le perlage, l'organza, les "tenues nobles » comme elle se plaît à le dire, sont toujours au rendez-vous.

Un peu plus recherchée, cette nouvelle ligne présente des touches nouveautés ; on peut relever parmi ces innovations, la peinture perlée.
Le lancement a eu lieu lors du salon « Sénégal en devenir ».

Thiané Diagne
Autodidacte, elle répète souvent : « Je ne suis ni styliste, ni modéliste. Les stylistes et les modélistes sont formés dans des écoles. Ce qui n'est pas mon cas. Moi, je me considère comme une créatrice de mode».

Elle s'est intéressée à la couture quand elle était toute petite, à l’époque, elle s'ingéniait déjà à habiller sa poupée.

Une fois, ses ses études universitaires terminées (elle a une licence en sciences économiques), elle s’est consacrée à sa vocation.

Elle s'achète sa première machine à coudre grâce à sa bourse d'études. «C'est à partir de là que je me suis mise sérieusement à tracer ma voie». Elle confectionne des vêtements pour elle et vend ses premières créations à ses promotionnaires de la faculté.

Thiané profite de ses vacances pour effectuer un stage de 3 mois chez Ablaye Kébé, spécialiste de tenues masculines.

En 1992, elle ouvre au domicile de sa mère un atelier avec un seul tailleur. En raison de son niveau d'étude top élevé par rapport à ce qui est exigé (Bfem), l'Institut de Coupe et de Couture refuse sa candidature. En revanche, Thiané bénéficie des séances de travaux pratiques organisées à Dakar par l'Académie de mode de Paris.

En 1994, elle habille les majorettes du Lycée John Kennedy, principale attraction du défilé du 04 Avril, date d'anniversaire de l'indépendance du Sénégal.

En 1995, elle ouvre un atelier à Liberté III, un quartier de Dakar. Elle crée cette année-là les tenues de la cantatrice sénégalaise Kiné Lam pour son album titré «Le retour».

Les tissus fétiches de Thiané Diagne sont les tissus haut de gamme comme la soie, l'organza, la mousseline, la guipure, la dentelle fabriqués en Europe et en Asie qu'elle utilise pour confectionner des tenues africaines.

Thiané est aussi une spécialiste du perlage à la main qu'elle enseigne à ses élèves.

Cette artiste aime particulièrement créer les tenues de cérémonies que sont le mariage et le baptême. Pour elle le jour du mariage est pour la femme «un jour J ».

Galsen gaal, da official

1 commentaire:

Macabre marc polo a dit…

je suis
celui dont ton parle le sorcier HOUNON Amangnon je peut intervenir dans les domaines suivants amour!retour de l'être aimé,maraboutage d'une femme ou d'un homme, mettre fin à un divorce, attirer quelqu'un chance grigri pour avoir plus de chance aux jeux,pour être un peu moins poissard dans la vie. travail : incantations magiques pour trouver un travail, ne pas se faire virer, rituels
pour être augmenté, rituels pour réussir les entretiens d'embauche business et affaires:grigri à utiliser quand on monte une entreprise, talisman pour mieux négocier les contrats, prières pour faire venir les clients et attirer des partenaires. . N'hésitez pas à me contacté par mail: maraboutpuissant201600@outlook.fr , site : s://maitremaraboutpuissant.blogspot.com et par tél: 00229 67 88 27 01,réussi là ou les autres ont échoue

 
{http://www.leboytown.blogspot.com/}.