Julie Sarr, Miss Oscar des vacances: «Les mannequins sont obligés de coucher avec leur promoteur pour reussir»

Les vacances prennent le dernier virage. Moment où les esprits des jeunes reviennent aux études qui vont reprendre leurs droits. En même temps, le goût des bons moments passés entre potes, à la plage, au dancing, ou simplement devant leur téléviseur reste dans la bouche des futurs écoliers.

Julie Sarr est une de ces jeunes parmi tant d'autres. Mais pas tout à fait comme les autres. Du haut de ses 20 ans, la jeune fille, a un visage qui reflète de la douceur, avec une noirceur d'ébène et de la tendresse dans les propos .

Derrière ce portrait se cache une jeune fille qui a la tête sur les épaules mais aussi pleine de caractère . Fière d'être miss, elle n'en est pas moins détournée de son premier objectif. Etre une gendarme pour servir sa nation. En attendant, notre future dame de fer de la gendarmerie nous soulève un coin du voile de la mode... Pas très luisant par ailleurs !!!

Vous êtes dans le milieu de la mode, précisément Miss oscar des vacances, comment comptez-vous allier ceci avec votre future profession ?
Pour le moment je suis en stand-by par rapport à la mode, pour me concentrer et me préparer à la formation de gendarmerie.

Oui, mais les deux ne vont pas de pairs, c'est connu que les femmes gendarmes ou policières sont en général des «garçons manqués»?
En fait c'est que moi, depuis que j'étais toute petite, (son visage s'illumine) j'aime tout ce qui est mode, les belles choses. J'étais prématurément coquette. En grandissant cela m'a suivi et voilà ! je suis devenue un mannequin en herbe, Mais nak, à un moment donné, je me suis rendue compte que je n'étais pas faite pour ça. Et c'est là que je me suis tournée. vers quelque chose qui va avec ma personnalité. Et c'est ce qui m'a poussée à participer au concours de la gendarmerie.

Ce n'est pas parce que j'ai les capacités qu'il faut pour être gendarme, mais parce que tout simplement je veux l'être. Je me rappelle, le premier jour quand je suis allée faire l'épreuve de course, on m'a dit qu'il fallait courir pendant trois minutes. II y avait quelqu'un qui s'est mis à se moquer de moi en me disant « toi tu ferais mieux de rentrer chez toi, je sais que tu ne pourras pas réussir la course » pourtant j'ai réussi cette course. À l'écrit aussi j'ai assuré. Maintenant je prie pour que la visite médicale soit favorable pour mon entrée à l'école.

Quand vous dites que la mode ne vous ressemble pas, qu'est ce que cela signifie?
Oui ! parce que nous les femmes perdons notre valeur dans ce milieu. Même si tu es une fille correcte, et que tu entres dans ce milieu fréquenté par les mauvaises filles, on te met dans le même sac. Tu vois, dès que tu te présentes comme mannequin, on fait vite de te prendre pour une prostituée. Et c'est parti pour dire que les filles mannequins sont naïves, frivoles, sans classe etc.

Vous qui avez fréquenté ce milieu, l'avez-vous remarqué cela?
Oui ! il y en a qui sont dans la mode juste pour se faire remarquer par les hommes riches et qui en collectionnent. Elles veulent se faire de l'argent facilement.

C'est une prostitution déguisée en quelque sorte ?
Exactement, c'est ça ! même s'il y a des exceptions, la plupart sont des prostituées déguisées. Parce qu'elles le font pour avoir de l'argent, acheter de jolies choses, avoir une apparence de fille à papa...

Quelle est votre opinion là-dessus?
Non ! j'ai honte ! j'ai pitié d'elles et en même temps j'ai honte d'être une femme. Parce que quand on est une femme, tout ce qui touche une autre femme te touche forcément. Parfois je me demande pourquoi je ne suis pas un homme.

C'est aussi grave que ça ?
Franchement, en ce moment, c'est catastrophique. Toutes les filles Veulent devenir mannequins. Parce que...

Mais est ce que ce qu'elles pensent trouver dans le mannequinat existe réellement, est ce que cette richesse...
Non ! justement les gens les utilisent et les jettent comme de vieilles chaussettes. C'est grave, surtout que la majeure partie des filles qui ont réussi dans le mannequinat sont passées... (Elle hésite) excuse-moi, je ne peux pas dire ça (elle rigole, hésite encore)

Mais parle ! dis-nous, par où elles sont passées, vous pouvez le dire hein ?
(rires) Khana, par le lit de leur manageur; ou de leur promoteur ou autres. Des mannequins sont obligés de passer par le lit de leur agent ou leur promoteur pour réussir.

Carrément ?
Oui ! la majorité.

Est ce qu'on vous a déjà fait ce genre de proposition ?
Non ! personnellement pas encore...

Ah ! mais pourquoi les autres et pas toi?
Non ! sincèrement. Parce que moi, je pense qu'avec mon caractère si je ne veux pas que tu me parles, tu n'auras pas le courage de le faire. C'est trop facile de dire d'un homme «mo, ki osé woul».Quelles que soient les prétentions d'un homme, si tu mets une barrière entre vous deux , il ne pourra pas la franchir.

Avez-vous des preuves sur ce que vous dites sur les mannequins ?
(Elle prend un air de défi) Oui !

Vous avez des preuves ?
Oui ! bien sûr.

Donnez nous un exemple ?
Non !non !non !non ! iiiih ! jamais ! toi aussi ! Particulièrement, L'une d'elles s'est confiée à moi, mais c'est en toute confiance donc je ne vais pas en parler ici.

Mais vous pouvez nous dire ce qu'elle vous a confié sans citer de nom ?
(Elle hésite et finit par lâcher) Par exemple, elle m'a dit : «Si j'en suis arrivée là c'est parce que j'ai accepté de faire des sacrifices. Ce n'est pas aussi simple que tu le penses, il arrive que tu sois obligée d'être avec quelqu'un que tu n'aimes pas pour avancer» et je lui ai dit que je préfère laisser tomber ce métier.

Mais toutes les mannequins ne sont pas comme cela ?
Non bien sûr. Par exemple il y a une qui m'a beaucoup marquée par sa personnalité, c'est Ndèye Ndack Samb. On était ensemble pendant le concours Elite (toute en extase) elle est tellement... Je ne sais pas... Elle est simple et ouverte et en même temps tellement digne. Elle s'est battue dignement pour en arriver là, elle a un bon mari, elle est arrivée à un stade ! alors qu'il y a beaucoup de filles qui ont commencé avant elle et qui en sont très loin. C'est la preuve que quand on croit en soi, on réussit toujours. Mais les femmes Sénégalaises là ! elle me font trop honte. (rires) c'est pourquoi moi dal ! j'arrête quoi!

C'est pourquoi vous avez choisi de devenir gendarme ?
Le concours de la gendarmerie, c'est parce que ...Euh... C'est plutôt l'aspect de défense qui m'intéresse. De pouvoir aussi servir mon prochain, défendre les plus faibles. Parce que je peux dire que ça fait partie de mes qualités. Là où j'habite, je prends toujours la défense des enfants car c'est la loi de la jungle qui sévit. Et ça je n'aime pas trop. C'est peut-être parce que je n'ai pas de petit frère.

Vous êtes fille unique ?
Oui, du côté de ma mère, je suis unique, mais j'ai un demi-frère. Donc c'est peut-être pour cela. Aussi j'aime beaucoup la tenue, l'allure, j'aime être commandée, être au service ! c'est ça !

Au service du qui ? de la nation?
Ah ! oui ! surtout, parce que j'aime le Sénégal ! j'adore ce pays.

Qu'est ce qui vous rend si fier de ton pays?
Non ! je pense que tout Sénégalais doit être fier de ce pays et l'aimer. Parce que malgré tous les problèmes que l'on traverse, le Sénégal est l'un des pays où règne le plus la paix. Souvent on voit des gens dire « Deuk bi da fa méti » La vie est dure certes, mais chaque matin le Seigneur nous donne de quoi manger. La vie est dure au Sénégal, mais, nous devons, nous Sénégalais, rendre grace à Dieu. Parce qu'il n'y a pas de guerre civile, pas de famine, il y a la paix dal !

Mais au-delà de cette paix ne pensez-vous pas qu'il y a beaucoup de choses qui nous manquent pour mieux vivre ? par exemple le coût de la vie moins cher.
Bien sûr, surtout le coût de la vie. C'est un problème qui me fait trop mal. Le prix des denrées augmente toujours un peu plus. Mais bon comme je vous le disais tantôt, il faut rendre grâce à Dieu parce que ça pouvait être pire. Certes il y a des gens qui ne mangent pas à leur faim, qui sont extrêmement pauvres. Mais je pense que le Sénégal est loin d'être un pays pauvre, non que le pays soit riche mais « da fa démé boor ». C'est qu'il y a une minorité très riche et une majorité pauvre. Moi ! si je deviens gendarme et que le Seigneur fasse de moi un jour commandant, je ferais en sorte que dans la localité où je vais officier, les riches partagent avec les pauvres.

Ça je vais l'exiger, parce qu'au Sénégal...( Elle sort de ses gongs et martèle) franchement j'ai mal au coeur. Parce que tu en vois de ces choses ... Tu vois des riches qui n'aident que les riches, alors qu'il y a près d'eux des gens super pauvres. Ou encore des gens qui ne donnent qu'aux griots, alors que parfois ces derniers sont même beaucoup plus riches qu'eux .

Donc le jour où vous serez commandant à la gendarmerie, vous allez exiger que les riches donnent plus aux pauvres ?
(convaincue) Ça vous allez en entendre parler. Je vais le faire, il y aura une certaine égalité entre pauvres et riches. Parce que les riches vont partager avec les pauvres et tout le monde sera au même niveau.

Mais, sur quoi vous allez vous baser pour exiger à quelqu'un de donner ce qui lui appartient?
Non ! Au fait ce ne sera pas par la force, mais je vais les convaincre sans problème de partager tout ce qu'ils ont avec leurs compatriotes. Parce qu'un être humain, il y a une manière de lui parler pour obtenir ce que tu lui demandes. Et même s'ils ne veulent pas tout partager, je peux leur demander une aide et avec ça mettre sur pied des projets.

Parlons de votre intimité avez-vous un copain ?
(rires) Oui ! j'ai un copain.

Comment prend-il votre décision de devenir gendarme ?
Très bien, il m'encourage beaucoup. Lui, tout ce qu'il voulait c'est me voir sortir du milieu de la mode.

Comment avez-vous fait pour participer à l'élection miss oscar des vacances ?
C'est une cousine qui est à l'ASC Rakadiou qui me l'a proposé. Au début je ne voulais pas. Ils ont insisté et comme j'aime bien Oscar des vacances, et que c'est un divertissement sain pour les jeunes, j'ai fini par accepter. Et c'est parti, et je n'ai pas pensé une seule fois que j'allais gagner. Mais bon, c'est arrivé.

Source: L'Obs

3 commentaires:

Akimolle a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Akimolle a dit…

Vous vous êtes fait des préjugés. Je comprends que vous soyez révoltée par l'expérience que vous avez eue dans le monde du mannequina et je suis désolée que vous ayez eu l'impression "qu'il faut passer par le lit des manageurs pour réussir" mais je ne partage pas cet avis.
Le simple fait qu'il y ait des exceptions qui ont réussi et que vous pouvez citer prouve le contraire. Je veux dire par là que les filles devraient avoir plus confiance en elles, en leur qualités et talents, en leur capacité de réussir tout ce qu'elles entreprennent dans la vie et cesser de croire à des préjugés, qui constituent une barrière pour aller de l'avant et vous empoisonnent la vie.
Réagissez femmes sénégalaises, ne vous laisser pas bouffer la vie par des hommes sans scrupules qui vous traitent comme des objets. Ne perdez pas votre estime de vous-même. Il faut savoir dire NON et avoir le courage de DENONCER ce qui n'est pas normal ou inacceptable, d'en parler ouvertement et de dénigrer les coupables qui qu’ils soient. Qui sont-ils ? Qui sont-ils pour vous imposer leurs sataniques règles ? Ce n’est pas parce que vous êtes pauvre ou faible ou femme que vous n’avez pas de fierté devant eux ! Je suis sûre que vous êtes meilleurs. Ne faites pas des choses qui vont vous hanter toute votre vie.
Pourquoi les protéger ? Ce sont tous des récidivistes, ils l’ont fait et le feront et encore et encore. Qui peut arrêter le massacre si ce n'est vous-même qui êtes dans le milieu et qui subissent… ? Ne vous laisser pas abuser, pour rien au monde, le jeu n'en vaut pas la chandelle et les conséquences pour vous seront désastreuses.
PASSION – RESISTANCE – SURESTIME DE SOI ! Ce sont là les maîtres mots de la réussite.
J’ajouterai : Ne vous cherchez pas des EXCUSES (si ce n’était ceci ou cela …je l’ai fait parce que….je n’ai pas réussi parce que….) PAS D’EXCUSES.
Merci de votre attention

Maître SANTOS a dit…

Je suis MAITRE SANTOS Marabout, Médium, Voyant, Guérisseur, Sorcier, Chef suprême de la haute divinité Vaudou et Macumba d'Afrique et du Brésil. Capacités étonnantes de changer votre vie quotidienne, familiale ou professionnelle. Je suis initié par les chefs suprêmes de haute divinité Vaudou et Macumba. Je dispose des dons et de pouvoirs surnaturels pour vous aider dans tous les domaines de la vie en vous apportant une solution à vos problèmes: d'argent, amour, chance, richesse, justice, gloire, vente, achat, commerce, retour affectif, promotion sociale, porte monnaie magique , voyage, sortilège, examen et concours, études etc...Je suis également spécialisé dans la médecine traditionnelle et guérit toutes sortes de maladie. Résultat en 3 jours après consultation. Pas de tarif spécial. Posez moi juste votre question et la réponse serait immédiate. Je vous garanti discrétion et confidentialité.

CONTACT MAITRE SANTOS
E-mail personnel : lemaitresantos@hotmail.com
Tel personnel : +229 97 45 85 00
Site web: www.marabout-vaudou-occulte.com
Site web: www.sorcier-vaudou.onlc.be

 
{http://www.leboytown.blogspot.com/}.