Un Sénégalais désigné entrepreneur africain de l’année au Canada

Le Sénégalais, Moussa Diao, vient d’être désigné entrepreneur africain de l’année au Canada par le Réseau des entrepreneurs et professionnels africains (REPAF).

La distinction lui a été remise au cours d’une cérémonie ayant regroupé plusieurs entrepreneurs et décideurs canadiens et africains.

Deux autres catégories notamment les titres de ‘’professionnel de l’année’’ et ‘’entreprise de l’année’’ ont été également distinguées par le REPAF.

M. Diao a également reçu les félicitations du secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, Abdou Diouf, à Québec lors de la rencontre internationale de la francophonie économique qui s’est achevée dimanche.

Installé dans la province du Québec depuis 2004, Moussa Diao, Thiessois d’origine, est reconnu comme ‘’un homme d’affaires dans l’âme, dynamique et fonceur’’.

Il a eu à créer plusieurs entreprises versées dans l’informatique, le traitement des dossiers d’immigration, les services financiers et les transferts de fonds à moindre coût.

Invité de l’émission ‘’Tam-tam’’ diffusée sur Radio-Canada International, il a soutenu ‘’que pour réduire la pauvreté, il faut créer l’emploi en créant des entreprises. Le Canada est un pays vaste qui offre aux immigrants des opportunités énormes avec des chances égales pour tout le monde’’.

Il y a réfuté la question du racisme contrairement aux autres pays européens même si le taux de chômage est plus marqué chez les immigrants.

Selon des données officielles, en 2006, 17 pour cent des immigrants arrivés depuis 5 ans sont au chômage au Québec. Une situation qui a poussé le gouvernement québécois à initier des politiques visant une meilleure intégration des personnes issues des communautés culturelles (noire, anglophone…) au sein de la fonction publique.

En effet, 3,7 pour cent seulement des fonctionnaires sont issus de ces groupes alors que l’objectif gouvernemental est établi à 9 pour cent.

Clickez ici pour decouvrir le site du REPAF

Source: APS

1 commentaire:

Gilbert C. a dit…

Si vous souhaitez devenir le prochain Richard Branson, Steve Jobs ou le nouvel Henri Ford, vous vous devez de prendre des décisions risquées. Longtemps stigmatisés par les sciences sociales, les entrepreneurs se voient gratifiés d’être parmi les premiers maillons de l’évolution. C’est la conclusion d’une étude menée par des scientifiques de l’Université de Cambridge.
Source :
http://www.unisciences.com/societe/news/entrepreneur_evolution.php?id=362

 
{http://www.leboytown.blogspot.com/}.